Céramique de Picasso
Céramique de Monaco
 

 


 

Céramique d'art Provençale
Provence

- Région administrative française. formée de 6 départements: les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse; elle a une superficie de 31395 km².
- Région géographique et culturelle, les 6 départements énumérés ci-dessus, auquel vient s'ajouter une partie des départements, de la Drôme, (Drôme Provençale) du Gard (Gard Provençal).
 Son hymne : Coupo Santo (Présent offert par les patriotes catalans aux félibres provençaux pour l'hospitalité donnée au poète Catalan Victor Balaguer - 1867 ). Texte de Frédéric Mistral , 30 juillet 1867 - Musique de Nicolas Saboly (XVIIe).

Son Blason : Cette union entre Catalans et Provençaux se retrouvent aussi dans les couleurs du drapeau d'or et de gueules.

Céramique:
Les éléments nécessaires à l'installation de centres de fabrication de céramique ne manquent pas en Provence : de bons filons d'argile, des forêts assez abondantes pour pouvoir couper le bois pour les fours, la proximité des ports de la Méditerranée qui facilite les exportations vers le sud, alors que la foire de Beaucaire permet la diffusion de la production vers le nord de la France.
De plus l'édit de fonte de 1672, enjoignant à la noblesse de se défaire de sa vaisselle d'or et d'argent au profit du Trésor, oblige les membres de cette classe sociale à se tourner vers d'autres matériaux, notamment la faïence.
La Provence devient donc, au cours des siècles, grand producteur de céramique.

Centre de production rentrant dans cette catégorie:
APT (Vaucluse),  AUBAGNE (Bouche du Rhône),  CASTELLET (Vaucluse) ,  DIE (Drôme provençale),  DIEULEFIT (Drôme provençale), MARSEILLE (Bouche du Rhône),  MOUSTIERS SAINTE MARIE (Alpes de Haute Provence),  POËT LAVAL ( Drôme provençale), SAINT JEAN DU DÉSERT (Bouches du Rhône), SAINT QUENTIN LA POTERIE (Gard provençal), SALERNES (Var), TAVERNES (Var), VARAGES (Var), Etc.

Les centre de production du sud du Var et des Alpes Maritimes sont également situés en Provence, mais font l'objet d'une rubrique particulière : "Côte d'Azur".

Marques:
Sur le pied ou le revers d’un grand nombre de faïences provençales, on remarque une « croix » tracée en couleur ou en noir. L’existence de cette croix serait due à une pratique chez les potiers qui la traçaient sur quelques pièces de la fournée, pour la mettre sous la garde de Dieu pendant la cuisson (Là ou les risques sont les plus important). En aucun cas ça ne peut être une marque de fabrique.



Moustiers-Sainte-Marie (Alpes de Haute Provence).
Néolithique- Antiquité
Longue tradition, en Provence, de production de céramiques destinées à l'usage du bâtiment (briques, tuiles,...), à la conservation des aliments (amphores), à l'usage de la table (vaisselle culinaire et de table).

600 av. J.-C.
Introduction du tour de potier par les Phocéens, lors de la fondation de la ville de Marseille.

Fin du Moyen-Age
Apparition progressive des terres cuites vernissées.

XIVe siècle
Installation de potiers à Moustiers qui possède d'importants gisements d'argile de bonne qualité, de l'eau pure et abondante, de vastes forêts d'ou l'on pouvait tirer le bois nécessaire au fonctionnement des fours.
Trente potiers de terre sont installés à Moustiers.

Fin du XVIIe siècle
 Les potiers de Moustiers deviennent des faïenciers (émaillage de la poterie à base d'étain donnant un blanc opaque masquant la couleur de la terre cuite).
La période historique de la faïence de Moustiers débute avec l'ouverture de l'atelier de Pierre 1er Clérissy en 1679 pour se terminer à l'extinction du dernier four par Toussaint Féraud en 1874.
On peut diviser ces deux siècles de l'histoire de la faïence en quatre époques, chacune étant attachée à une fabrique, à une dynastie de faïenciers, avec ses décors, ses goûts influencés par les modes, les situations économiques et politiques.

1679 – 1783 Époque Clérissy

1738 – 1792 Époque Olérys - Fouque 

1763 – 1842 Époque Ferrat

1779 – 1874 Époque Féraud et Berbégier

Le XXe siècle
Marcel Provence (1892-1951), historien, poète et félibre, très attaché au village de Moustiers et à sa faïence, décide, en 1927, de rouvrir un atelier de fabrication et fait construire un four.
Il crée l'Académie de Moustiers.

Aujourd'hui, 19 ateliers de céramique sont en activités dans le village de Moustiers.

Parmi les potiers de renom citons:  Aulagnier, Barbaroux, Berbégier, Chaix, la famille Chaudon, la famille Clérissy, Oléry, la famille Féraud, la famille Ferrat, la famille Fouque, Laugier, Pelloquin, etc.

 


Saint Jean du désert et Marseille (Bouche du Rhône)
C'est à la fin du XVIIe siècle qu'apparaît, simultanément à Moustiers et à Saint-Jean-du-Désert (Devenu depuis quartier de Marseille), la faïence, grâce à une famille de potiers : les Clérissy (Joseph pour SJD et Pierre pour Moustiers).
La production de Saint-Jean-du-Désert est à l'origine plus décorative qu'utilitaire. Les formes, le recours à des sujets nobles, la recherche de l'harmonie dans le décor constituent une indéniable expression du Baroque provençal.
Les pièces, en camaïeu de bleu et manganèse, sont cuites au grand feu. C'est à dire que le faïencier applique le décor sur l'émail cru puis expose les pièces dans un four à très haute température, ce qui restreint l'éventail de la palette.
Le décor doit être spontané, aucun repentir n'est possible.
Les oxydes de métaux employés se diluent parfois dans l'émail cru ce qui donne un décor légèrement flou.

En 1959 la dissolution et la liquidation de la faïencerie de St Jean du Désert mettent un terme à la belle aventure. Peut après les bâtiments sont rasés.

Parmi les potiers et décorateurs de renom citons: Aicard, Génia d'Azarief, Lilette Bazet, Belfroi, Berty, Bigerety, Ch Bloctony, J Bonneil, N Brest, Brigard, M Castellvi, la famille Clérissy, Colmar, Dany, Louis Della Piane, Dupont, Emhel, Foretay, A Gandolfi, Lyda Gastine, Génia, M Gérard, Pierre Giraud, Gyl, Emile Long, Maguy, V Martineau, Fernande Mazzoli, Panos Valsamaki, Attlio Parise Piane, j Poujol, JF Pourchier, C Rainerie, Rangon, Ranson, Anne Marie Raphaël, J Raymond, François Rizzo, de Saint Bauzel, Santoni, L Soldati, G Tron, F Verdier, François Viry, etc.


A partir du début du XVIIIe siècle, de nouvelles fabriques de faïence s'établissent à Marseille et vont sévèrement concurrencer l'établissement dirigé par Antoine Clérissy à Saint-Jean-du-Désert qui jouit jusque là d'un quasi monopole.
Ces nouveaux faïenciers, tout d'abord Claude Fauchier vers 1711, puis Claude Perrin et Louis Leroy, diversifient les formes et introduisent la cuisson au petit feu et la polychromie.

Parmi les potiers de renom citons: Claude Fauchier, Claude Perrin et son épouse qui deviendra "Veuve Perrin", Etienne Héraud, Louis Leroy, Gaspard Robert, Honoré Savy, Antoine Bonnefois, etc.


Aubagne (Bouche du Rhône)

Si Aubagne est aujourd'hui le centre le plus connu de production céramique de la région de Marseille, il est pourtant juste d'y associer le nom de Saint-Zacharie tant l'histoire de ces deux centres potiers est liée. Les potiers d'Aubagne ont de nombreux liens professionnels ou familiaux avec ceux de Saint-Zacharie.

C'est vers 1620 que des potiers venus de Moustiers dont un certain Antoine Richelme , vont s'installer dans la vallée de la Haute-Huveaune autour de la ville de Saint-Zacharie, et fondent une véritable dynastie de faïenciers. Les poteries sont des modèles utilitaires mais de bonne qualité. Bien tournées, ces poteries sont ensuite couvertes d'engobe blanche ou rouge qui permet des décors contrastés.

La production au 18ème siècle est très importante, des faïences blanches utilitaires, de nombreux objets de piété, des crucifix, des fontaines et autres pièces ornementales. Dès la fin du 18ème siècle afin de produire vite et en grande quantité, une poterie vendue dans toute la région mais aussi au Canada, aux Antilles ou encore au Sénégal. il y a au moins 20 ateliers qui réalisent ces poteries dont la qualité est forcément en déclin

On compte à Aubagne 16 poteries en 1825; 40 en 1878! Si le 20ème siècle voit ce chiffre diminuer, la production va s'industrialiser et continuer à progresser. Aubagne est aussi la capitale du santon de Provence en terre cuite habillé.

Pour l'histoire: Louis Sicard né en 1871 (A ne pas confondre avec François Sicard (1850-1942) , potier à Vallauris) fut un céramiste de grande renommée. En 1895, "les Tuileries de Marseille" lui commandent la création d'une pièce en faïence dont son seul critère serait de symboliser parfaitement la Provence. Louis Sicard avait trouvé son sujet, sa fameuse cigale était née avec comme devise "Lou solèu mi fa canta" (Le soleil me fait chanter), cigale que l'on trouvera par la suite sur les céramiques provençales de couleur jaune "omelette", d' Aubagne, de Vallauris, de St Jean du désert et bien d'autres...
Louis SICARD est décédé le 28 juin 1946. Ses fils Théo et Georges lui succédèrent jusqu'en 1972.
A cette date, la famille AMY, reprend le flambeau de la célèbre Faïencerie "Sicard" qui demeure encore à ce jour.

Parmi les potiers de renom on peu citer: Marcel Carbonel, les sœurs Gastine, Thérèse Neveu, la famille Ravel, la famille Sicard, la famille Triay, la famille Amy, etc.

Aujourd'hui, 30 ateliers de céramique sont en activités dans le village d'Aubagne (13)



Bibliographie
 L'identification de mes pièces, dans cette catégorie, a été faite grâce au très bon livre "Marques et signatures de la céramique de Provence " (Edition Sudarènes ); que je vous recommande.

240 pages avec photos de pièces et signatures en couleur. (Potiers, fabriques, ateliers de la côte d'Azur, répertoriés). Indispensable pour identifier une pièce de Moustiers, Marseille, Apt, Varages, Saint Jean du Désert, Castelet, Salernes, etc. A posséder absolument... (En vente sur ce site)

Livre Marques et signatures de la céramique d'art de la Côte d'Azur  

 240 pages avec photos de pièces et de signatures en couleur. Format A4. (21 x 29,7 cm)
PRIX: 59 Euros
(Frais de livraison offert. France métropolitaine uniquement)

Réf. :JCM02
 
En savoir plus ou ou
Si vous désirez payer par carte bancaire ou Paypal:
Rendez-vous sur le site sécurisé: Sudarènes Éditions (Même prix, mais expédition plus rapide avec ce mode de paiement.)



Ma collection
Pour voir ma collection dans cette catégorie, reportez-vous au menu bas de gauche.

 

 


 
 
 
 
 
 

www.colceram.online.fr © Copyright 2000-2017 .
Tous droits réservés